archive

Archives de Tag: Crosstown Rebels

Je suis d’accord. Ce sont de parfaits inconnus et ils ne font  vraiment rien pour que ça change. En dépit de ce nom qui pourrait laisser croire à un duo, Inxec vs. Droog est en réalité un trio. Inxec, c’est le british Chris Sylvester, associé à la paire californienne Droog. Je sais, on n’est pas plus avancés. Peu importe car l’essentiel est dans la musique, une techno minimale aux basses sexy comme la cuirasse d’un sous-marin atomique. Leur premier maxi Westbound EP sort sur le label londonien Crosstown Rebels à qui je vais être obligé de remettre un i*f*a*w*l*b Award 2011 histoire de ne pas perdre ma crédibilité, si ce n’est que son site ne semble pas encore connaître ses nouveaux héros.

Trêve de plaisanterie, la maison peut à nouveau se vanter d’une nouvelle perle hypnotique et ravageuse, moite et funky. Ce  Westbound EP est la bonne nouvelle de cette rentrée qui permet de patienter jusqu’aux prochaines livraisons de Seth Troxler, Damian Lazarus, Art Department et Jamie Jones, tous ces amoureux des beats qui confondent parties de jambes en l’air et déhanchés sur le dancefloor. Voici les quatre titres limités à des extraits d’une minute environ, ce qui évite la montée extatique et rendra l’affaire encore plus excitante.

 

 

La version totale de 7′ de l’épique morceau Westbound.


En bonus, quelques minutes d’un live de cet été filmé avec les pieds qui démontre cependant la monstruosité du son dont les trois peuvent être capables. Allez les gars, on fait son petit sac, on prend son déo car ça va transpirer quand vous allez jouer. Et vite vite vite on prend le premier avion pour la France.

Il est signé The Model feat. My Favorite Robot et s’appelle Still in My Heart (Ivan Smagghe remix). Le gros avantage de ce morceau qui me fascine depuis une bonne semaine, c’est que je ne connais pas grand chose de ses auteurs. C’est juste un maxi qui décoiffe. Je serai donc bref dans cette histoire courte et pourtant à trois têtes. The Model, outre la pop song synthétique la plus parfaite de l’histoire signée Kraftwerk, est un producteur electro roumain. De son côté, My Favorite Robot n’a rien à voir avec Kraftwerk si ce n’est ce nom en clin d’œil à l’autre pop song synthétique la plus parfaite de l’histoire, The Robots. C’est un trio canadien qui produit des maxis techno tout à fait recommandables. Enfin, Ivan Smagghe est notre légende. Une légende, point final.

Dans son remix par le producteur français, Still in My Heart devient juste une monstrueuse ascension des cols de l’électronique pour une arrivée largement en tête du peleton, les neurones gavés d’EPO, entre tech minimale et house définitive. Le maxi sort sur le label londonien déjà mentionné récemment dans ces colonnes et qui revient en deuxième semaine. Inutile d’en dire plus aussi sur ce qui va finir par virer à l’obsession. Son nom est Crosstown Rebels, maison du Life Index de Maceo Plex, d’Art Department, de Jamie Jones… L’Angleterre redevient une place forte des musiques électroniques et c’est tant mieux. Il n’est pas exclu que son patron Damian Lazarus devienne le prochain boss du FMI mais cela n’est pas dans mes attributions de commenter une telle décision.

Deux décennies après les premiers étés de l’amour, la house music demeure toujours l’une des expériences sensorielles les plus délicieuses, y compris si on ne la vit qu’avec de l’amour de l’eau fraiche. L’Espagnol Eric Estornel alias Maceo Plex ne déroge pas à la règle avec son nouvel album Life Index qui parait sur le label londonien Crosstown Rebels – qui au passage va finir par atteindre la perfection (Damian Lazarus, Art Department, Pier Bucci ou Jamie Jones entre autres perles) si personne ne lui coupe l’électricité.

Plus chaleureux que sous son pseudo tech de Maetrik, Estornel retrouve une voix humaine et dangereusement sensuelle qu’il fait couler sur une dance ensoleillée, languide et sexy comme d’autres tournent des films érotiques à la plage. Ça s’écoute sans faim. Surtout, ça s’écoute sans fin : déjà un classique du genre et l’un des grands plaisirs même pas honteux de cette année.

%d blogueurs aiment cette page :