Nina Kraviz, la tech glaciale de Sibérie

Elle est sibérienne, belle comme un bloc de glace et jusque-là, recouvrait les bons clubs (Panorama de Berlin, Fabric de Londres) de la lave de sa techno en fusion. Elle s’appelle Нина Кравиц mais je préfère vous la présenter sous le nom de Nina Kraviz. Le vendredi, vous pouvez la croiser derrière les platines du Propaganda à Moscou. Sinon, depuis 2009, cette DJette et productrice a aussi sorti une poignée de maxis particulièrement captivants (Pain in the Ass, I’m Week) sur le label Rekids des Britons de Radio Slave, sur le label Naïf de l’Allemand Efdemin, sans oublier un single en ping-pong avec Sascha Funke sur BPitch Control.

 

Image

 

 

 

Entre electro dark et tech minimale chantée, la petite Kraviz est depuis 2009 une fille qui apporte du sang neuf au genre. Sur son premier album tout bêtement intitulé Nina Kraviz  – toutes les preuves de mon enquête tendent à prouver que cette femme est restée extrêment simple au fond  –  tout juste sorti, elle assume de tourner le dos à la facilité. Exit les bombasses de singles qui ont fait sa réputation, tout juste y reprend elle le Ghetto Kraviz sorti fin 2011 où elle encanaille sa techno dans les bas-fonds du crunk.

Sur son album, pas d’usine à tubes : Nina Kraviz livre quatorze titres pour un résultat profond, dansant et vagabond qui en fait déjà l’une des fortes têtes tech à suivre cette année. Et pas juste parce qu’elle a grandi à Irkoutsk même s’il affirme une identité unique qui prend forcément sa source dans ses origines. Et le premier qui lui pose une question sur Lenny a droit à une baffe.

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :