DyE et ses desseins electro animés

Là je me réveille un peu tard mais à la fois, c’est un premier très joli clip qui vient d’être achevé et qui déclenche cette séance de rattrapage loin d’être inutile. Tous ceux qui vont aller perdre leur temps pour le retour des morts vivants New Order sur scène feraient mieux de s’intéresser à l’un de leurs nombreux descendants, un Parisien qui préfère penser à après-demain plutôt que de se pencher éternellement sur un passé révolu.

Loin de la techno fluo à casquette qui tabasse, ce producteur fait preuve d’une indéniable science en matière de pop synthétique et de néo-new-wave. DyE, de son vrai nom Juan de Guillebon, est bassiste et on l’a en particulier croisé sur scène aux côtés de Joakim et de Bot’Ox. Avec eux, il partage une attirance pour les synthés rétro-futuristes et les basses sorties des égoûts, ce qui en fait un copilote du vaisseau spatial electro-kraut dirigé par Andrew Weatherall, Trevor Jackson, James Murphy et autres Emperor Machine.

Paru juste avant l’été sur Tigersushi, le label indé parisien de son ami Joakim, son premier album Taki 183 est une vraie merveille qui dose savamment les tempos et se pare de couleurs dès que le monochrome se fait dangereusement trop monotone. Entre trip acide et disco expérimentale, DyE fait preuve d’une originalité et d’un courage qui n’a d’égal que l’identité volontairement brouillée qu’il cultive. Mais c’est aussi un gentil garçon qui rend hommage sur son album au duo Mattias & Charlotte qui mène la barque Tigersushi dans la tempête en leur offrant un morceau. Voilà déjà en apéro un extrait live suivi de deux morceaux de l’album.

Tout ça pour venir à l’actu du jour, le clip du nouveau single de DyE, Fantasy. Il est l’ œuvre du petit génie français de l’animation Jérémie Périn qui invente un groupe d’ados qui s’offre une séance nocturne à la piscine. On se régale, c’est beau, c’est magique, c’est du pur Tigersushi. Quand on plus on se dit que c’est le meilleur morceau de Taki 183, on n’a plus qu’à se laisser apprivoiser et mener à la baguette par ces malins de Tigersushi.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :