Kelis, 10 jours après la bataille

Le 14 juillet, les Américains s’en tamponnent le coquillard. Eux, c’est le 4 juillet qu’ils fêtent car le jour de l’indépendance nationale. Peu importe, Kelis, en 2010 chantait cette journée dans un clip presque pas vulgaire, sur un album, Fleshtone, qui virait dance en lieu et place de son R&B habituel, avec même quelques progs signées de notre cagole David Guetta. 4th of July sample un obscur groupe de dance rock canadien dont l’histoire n’a pas retenu le nom. Mais surtout, il y est question de Fireworks (feux d’artifices) et ça suffira bien pour clore l’affaire avec notre petite chanteuse de Harlem. Du tout bon pour aujourd’hui.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :