Kourosh, le chaud d’Iran

Le hasard fait parfois ressurgir des fantômes dont on ignorait jusqu’à l’existence. Grâce à Now Again, émanation du label hip-hop américain Stones Throw dédiée aux disques funk et psyché de tous âges, on ne pourra plus dire qu’on ne savait pas ce qu’il se passait en Iran dans les années 70. Quand le Shah est éjecté du pouvoir en 1979, et sans golden parachute s’il vous plait, la guitare électrique est elle aussi jugée indésirable. Né en 1946, Kourosh Yaghmaei la manie comme un grand depuis l’âge de 15 ans. Tout petit, il avait appris le santour, instrument sur lequel il maitrise vite les chansons traditionnelles iraniennes.

Mais l’appel du rock anglo-saxon est trop fort et Kourosh se laisse pousser les cheveux ainsi que la ‘stache. Son quintet, The Raptures, se veut un équivalent des pop surfers dans le vent façon Ventures, Beatles et autres Monkees qu’il vénère. Le groupe dont il est le leader, chanteur et guitariste, se procure ses instruments via l’Europe et Kourosh alors étudiant, écrit son premier single, le magnifique Gole Yakh (« doux printemps »).

En 1979, sa voix est interdite et le sera durant 17 ans dans son pays. Il vit alors de la réalisation de livres et de cassettes pour enfants, ainsi que d’albums instrumentaux. Cet autodidacte de la musique aura ensuite enfin le droit de sortir des disques solo et ce n’est qu’en 2004 que son visage peut enfin apparaitre sur une pochette. Kourosh raconte son histoire bien mieux que moi dans le formidable livret de l’indispensable double compilation Back From The Brink, joliment sous-titrée : Pre-Revolution Psychedelic Rock From Iran: 1973-1979 qui sortira fin août. Merci d’en acheter un peu plus que du dernier Beyoncé, cet homme formidable le mérite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :