Abner Jay, la grosse dépression

En ce 4 juillet, honneur à l’Amérique. L’autre Amérique. Abner Jay était né en 1921 dans son trou de balle, un bled de Georgie nommé Fitzgerald. Son papy, ancien esclave, joue du banjo et lui apprend les vieux classiques folk avant de lui léguer son instrument daté de 1748. Tout gamin, il commence à chanter avant de s’embarquer à 14 ans en solitaire sur les routes du Sud. Plus tard, il joue sur la scène convertible de son mobile home qu’il trimballe de ville en ville. Abner Jay se décrit comme le « dernier ménestrel noir du Sud ».

C’est aussi un homme-orchestre qui chante la grande dépression et en ressort forcément tout « depressed » (I’m so Depressed). Il chante comme personne la société, la Bible, la drogue (The Reason Young People Use Drugs), les plantations, la guerre du Vietnam et le désespoir. De 69 à 74, il se produit dans un centre d’attraction souterrain d’Atlanta avant de devenir chanteur pour un restaurant.

 

 

Pendant longtemps, il a publié ses enregistrements sur son propre label, Brandie, nommé du prénom de sa fille. Il s’éteint en 1993 avant que le label suédois Subliminal Sounds ne sorte la compilation One Man Band. Mississipi Records (label de… Portland) a ressorti  entre autres True Story of Abner Jay, album faramineux d’un solitaire authentique qui chante le blues comme personne jusqu’à en faire pleurer son harmonica. Abner Jay a été marié sept fois, a eu seize enfants et trois de ses femmes sont mortes d’overdose. Abner Jay perpétuait cette tradition de musique jouée avec des vieux os de poulets et de bœuf. Sa voix était bouzillée par un cancer de la gorge qu’il avait vaincu lorsqu’il avait une vingaine d’années. Abner Jay était un artiste de la dépression comme il n’en existe plus. La dépression, elle, existe toujours. Abner Jay en a été le premier punk.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :